La Faculté des Tanneurs

Au coeur du centre de la ville de Tours, la Faculté des Tanneurs se démarque de par sa localisation idéale : en bord de Loire.

Créée en 1972, celle-ci accueille les trois Unités d’Enseignement et de Recherche (UER) suivantes : les Langues, les Lettres et les Sciences Humaines. La faculté fait partie de l’Université de Tours, une des plus grandes universités de la région Centre-Val de Loire. Présidée par Philippe Vendrix, on y retrouve sept unités de formation et de recherche (UFR), une École polytechnique universitaire d’ingénieurs (Polytech’Tours) et deux instituts universitaires de technologie (IUT).

Le campus universitaire des Tanneurs abrite une très grande salle de spectacle : la salle Thélème avec une capacité de 598 places assises. Cette salle accueille la programmation annuelle du service culturel. On y retrouve du théâtre, des concerts, de la danse ou encore diverses manifestations de l’Université. Cette programmation assez riche et variée est axée sur la jeune création et la création étudiante. La saison culturelle s’adresse aux étudiants et personnels de l’université mais elle est également tout public. C’est d’ailleurs dans cette salle de spectacle que se déroulera le Challenge de la Veille 2019 !

Le site des Tanneurs a aussi la chance d’avoir une bibliothèque universitaire très riche et variée. Celle-ci, perchée sur quatre étages, couvre de nombreux domaines : de la littérature à l’histoire ou encore de la religion à la philosophie, tout y est !

Et pour ceux qui veulent travailler au calme sans pour autant emprunter un livre ou chercher une information, la BU est propice à la concentration. En plus, du lundi au jeudi jusqu’au 20 décembre 2018, celle-ci est ouverte jusqu’à 22h, de quoi réjouir les amoureux de la lecture et du calme…

La Cathédrale Saint-Gatien

Lorsque l’on arrive dans la ville de Tours par le Nord, on remarque immédiatement deux clochers au loin.

Située au cœur de la ville, là où les premiers habitants se sont établis, légèrement en hauteur par rapport à la Loire, cette majestueuse cathédrale, d’un style gothique, a été construite à l’intérieur de l’enceinte gallo-romaine. Une de ses spécificités : l’étalement dans le temps de sa construction. Cette dernière ne fut pas homogène puisque la reconstruction de la cathédrale commencera en 1236 et ne sera achevée qu’en 1547. Elle se voit ainsi dotée d’une partie de gothique rayonnant et flamboyant. Témoin d’un brillant passé et d’une longue histoire, la cathédrale de Tours se révèle comme un haut lieu pour les amateurs d’art et d’histoire. Elle a également été longtemps l’un des centres de pèlerinage les plus célèbre de l’Occident.

Classé monument historique en 1862, elle a été construite sur plusieurs autres édifices religieux, une première qui vit le sacre de Saint Martin, qui s’est vu transformer en église Franque dédiée à Saint Maurice, puis une romane détruite par les guerres et les incendies.

En plus de sa façade, qualifiée par certains de dentelle de pierre, possède un joyau exceptionnel, sa collection de vitraux. Un des ensembles les plus parfaits du XIIIe siècle d’Europe, encore complet, intact, multicolore et très varié. Cet ensemble s’est vu doté en 2009 d’une partie supplémentaire sur le bras nord du transept.

Tous les ans depuis 3 ans, la façade principale la cathédrale est illuminée chaque soir de l’été durant 20 minutes. Les « Illusions de la Cathédrale », spectacle de sons et lumières raconte à la fois l’histoire de Tours et celle de saint Martin, personnage emblématique de la ville.

Parcours lumineux

Depuis mi-novembre 2018, la ville de Tours s’est habillée d’illuminations avec le Parcours des Lumières. Conçue et scénarisée par l’agence tourangelle LYUM. Cette dernière a déjà mis en lumière de nombreux projets et monuments, tels que divers châteaux de la région ou encore la Sorbonne à Paris.

Véritable fil d’Ariane au coeur du Vieux Tours, ce parcours permet une mise en valeur de nombreux bâtiments à la tombée de la nuit. Pendant 45 minutes environ, vous pourrez découvrir sous un nouvel angle 10 sites emblématiques de la ville, telles que la Tour de l’Horloge ou encore la Tour Charlemagne, deux vestiges de la Basilique dédiée à Saint-Martin. Et puisqu’il est presque inconcevable de passer à Tours sans voir la place du Vieux Marché ainsi que la place Plumereau, elles sont également liées au parcours lumineux. Bien sûr, le parcours lumineux permet peut aussi découvrir des lieux un peu plus méconnus de tous, comme le Jardin Saint-Pierre Le Puellier.

Ce projet lumineux est très complet, il est composé de jeux de lumière, de son et de vidéo-mapping. Les animations créées seront adaptées grâce à différents scénarios tout au long de l’année et en fonction des différentes fêtes (Noël, Nouvel-An, 14 Juillet, etc).

C’est un nouveau projet très intéressant pour découvrir le quartier du Vieux-Tours en tant que touristes, mais aussi une occasion de découverte renouvelée pour les Tourangeaux !

D’autant plus que de nouveaux projets de parcours sont déjà en plein développement, la visite se déroulera sûrement au niveau des bords de la Loire, de la Cathédrale ainsi que du Grand Théâtre.

Petit bonus : Cette exposition lumineuse est économe en énergies grâce à l’utilisation de LED et n’engendre pas de pollution lumineuse !

Bibliothèque centrale de Tours

Que serait une ville d’envergure sans une bibliothèque digne de ce nom ?

Située sur les bords de Loire au 2 avenue André Malraux, la Bibliothèque centrale de Tours bénéficie d’un emplacement idéal au coeur du centre-ville. Aux portes de la ville, elle accueille les habitués mais aussi des visiteurs curieux. Parmi ces derniers, seuls ceux qui prennent le temps de lever leur nez aperçoivent l’impressionnant toit en bronze qui lui vaut son surnom de “Dame au chapeau vert ».

La Bibliothèque centrale de Tours est le point névralgique du savoir et de la connaissance dans notre belle ville. Elle s’inscrit dans un vaste réseau comprenant sept bibliothèques, un bibliobus et sept centres de documentation disséminés dans Tours.

Elle a été construite en 1954 dans la plus pure tradition de l’architecture de la reconstruction d’après-guerre. Ce sont les architectes Pierre PATOUT, Jean et Charles DORIAN qui ont signé cette oeuvre qui surplombe la Loire.

Ce bâtiment est enregistré aux titres des Monuments Historiques depuis 1996.

Cette bibliothèque offre un large choix de documents, pour petits et grands. Elle n’oublie pas non plus la modernité avec un fonds vidéo et musical. Un catalogue d’applications, pour tablettes et mobiles, mis en avant lors d’ateliers découvertes, est également là pour le bonheur des plus jeunes.

Les collections et services sont pensés pour répondre aux besoins de tous : qu’il s’agisse d’un accès internet, de livres audio ou de manuscrits anciens, vous y trouverez votre bonheur.

La Bibliothèque centrale c’est aussi le lieu de la mémoire de la ville, elle regroupe un fonds Touraine – Val de Loire qui réunit des documents précieux sur l’histoire de la région, ses artistes, son architecture et son évolution au travers des années.